Exposition.

Le petit oiseau est sorti ! La photographie des origines à nos jours

Du 23 mars au 14 avril 2013
Les samedis de 14 à 19:00 et dimanches de 11 à 19:00.
En semaine : ouverte aux groupes, sur rendez-vous.
Ferme castrale - Hermalle-sous-Huy - Ch. Freddy Terwagne 132a - +32 (0)85 31 42 86.

2013-03-le-petit-oiseau-est-sorti-expo

Négatif-positif : Écrire la lumière...par un trou, par l'iode, le mercure, le sel, le tabac, le vin… sur métal, verre, pellicule…

Quelques 2150 années se sont écoulées entre la découverte de la « chambre obscure » par Aristote et la fixation de l'image, par Nicéphore Niépce, ce qui constitue la photographie. Divers appareils sont ensuite imaginés pour écrire la lumière, pour capter et reproduire plus rapidement l'image car le temps de pose, à l'époque de Niépce, pouvait prendre des jours…

À l'heure où les appareils numériques nous montrent le résultat de la prise de vue en 1 ou 2 secondes, il est utile de rappeler l'existence des daguerréotypes, calotypes, ambrotypes et autres ferrotypes. Et de saluer la passion du collectionneur wallon, …aveugle, Christian Van den Steen, pour ces photos et appareils anciens qui reconstituent cette histoire en 2 et 3D. Et sans devoir se rendre à Paris où trois expositions célèbrent actuellement l'histoire de la photographie…

Notre exposition présentera des documents originaux totalement inédits - dont des photographies de Mata-Hari dénudée !  - ou particulièrement impressionnants, comme deux photos signée de René Lonthie, photographe agréé par le Palais royal ; ces deux documents-là, long de 127 cm x 28 cm de large chacun, représentent pour l'un plus de 2000 des participants au Banquet du 23 juillet 1939, attablés dans le grand hall de la rue Ferdinand Nicolay, pour le centenaire de la SA d'Ougrée-Marihaye et pour l'autre un gros-plan sur la table d'honneur qui ne comportait pas moins de 95 convives ! 
Voilà qui devrait intéresser ou faire rêver tous ceux qui se soucient du passé et de l'avenir de... Arcelor-Mittal…

L'exposition est dédiée aux pionniers wallons de la photographie, dont les frères Plumier. 

L'ainé, Alphonse (1819-1877), travailla à Paris avant de revenir à Liège et d'ouvrir des succursales à Spa, Anvers et Bruxelles, laissant son frère Victor (1821-1878) développer et faire fructifier leurs affaires à Paris, et réaliser avec Frederik von Martens l'exploit de photographier le parvis de Notre-Dame de Paris au moment du baptême du prince impérial.
Spécialisé dans le portait, Alphonse pratiqua l'agrandissement grandeur nature, ce qui lui valut l'éloge du peintre Antoine Wiertz : « M. Plumier, notre habile photographe, est un de ces hommes de la race des esprits chercheurs qui honorent quelquefois leur pays par quelque découverte, M. Plumier vient d'inventer le moyen de produire des dessins photographiques représentant des objets grands comme nature !  De plus, le moyen nouveau est tel qu'il peut à volonté reproduire dans toutes les dimensions imaginables... »

Plumier ?  Un nom bien de chez nous !  Et nous nous sommes laissés dire que le premier photographe d'Hermalle-sous-Huy portait ce patronyme...

 

Entrée libre pour les visiteurs individuels le weekend -
4 €/pers. pour les groupes sur rendez-vous en semaine.


Org. Syndicat d’initiative de Hermalle-sous-Huy La Rawète asbl - 085 31 42 86