Tourisme

La ferme castrale d’Hermalle-sous-Huy est un bijou dans un écrin de poupées russes. Les trésors s’y imbriquent, s’y déroulent avec un étonnement et un plaisir partagés.

T.D.G., 4 décembre 2008, quotidien La Libre Belgique

2011 05 05 sud tournant san

Au centre d'une importante région touristique, commerciale, scientifique, artistique et... sportive, entre Liège et Huy, proche de Bierset et de Tihange, d'un accès facile, Hermalle-sous-Huy, l'un des quatre villages de l'entité d'Engis, protège son calme champêtre tout en offrant nombre de services.

Au cœur du village ancien, d'élégantes demeures des XVIIe et XVIIIe siècles - dont la maison natale du maître maçon Jean-Gille Jacob, ornée de peintures uniques en Europe représentant les métiers de la construction - forment un site architectural remarquable avec le château ceint de douves et sa ferme monumentale visitable.

Une ferme ?
Jadis, oui ! Celle du château d'Hermalle contigu, encore ceint de douves.
Aujourd'hui, un centre de culture et de tourisme avec ses musées et sa bibliothèque.

Érigée en briques et pierres calcaires sur des bases du XVIe s., la Ferme castrale présente une architecture variée qui permet de comprendre l'évolution d'un site à travers les siècles.

Ses bâtiments, qui datent principalement des XVIIe et XVIIIe s., sont disposés en carré autour d'une cour pavée et fleurie où les enfants peuvent jouer en toute sécurité.

L'accès se fait par une pente douce permettant l'accessibilité aux personnes à mobilité réduite, qui commence à hauteur d'une porte cintrée et armoriée, à côté de la tour cornière en façade sud, et se termine par un large porche avec porte à deux battants.
On découvre d'abord une terrasse verdoyante, ensuite une des plus belles granges  « en large » de la province de Liège, avec une charpente qui culmine à 17 m.  On y engrangeait... jusqu'au sommet !

Le bureau du Syndicat d'initiative en occupe l'entrée avec valves et présentoirs. Une sonnette permet l'appel du personnel qui vous informe.
Après avoir servi de salle d'exposition, de concert, de théâtre, le corps de la grange est actuellement occupé par un marché de livres d'occasion.

Sous les deux étages de la grange, au delà de la taverne où l'on réalise des recettes des siècles passés, vous admirerez deux salles couvertes de voûtes sur croisées d'arêtes et doubleaux retombant sur des piliers carrés, chanfreinés, à chapiteau creusé en cavet.
C'est là que l'on monte des expositions temporaires, notamment d'art contemporain, et que se trouve le Musée de la Gourmandise.

L'aile est a été doublée en largeur au début du XIXe siècle. Elle englobe un petit cimetière où fut élevée, au XXe siècle, une grotte de Lourdes garnie d'ex-votos qui témoignent encore de la ferveur populaire. Vous y trouvez le Musée Postes restantes et un stand d'épicerie fine et de plantes aromatiques.

L'aile ouest est en attente de rénovation.

Le corps de logis – en façade nord –, est marqué d'une tour-porche jadis défendue par un pont-levis qui a constitué pendant longtemps le principal accès au château.
Cette tour présente un portail cintré surmonté d'une bretèche ornée d'un cartouche millésimé 1642.

Laissée à l'abandon des années durant, la ferme revit grâce à l'action de l'asbl La Rawète, fondée en 1993 pour soutenir la restauration architecturale du bâtiment et lui trouver une nouvelle affectation.

  • Les expositions de qualité, les manifestations ponctuelles,
  • la brocante d'objets et de livres,
  • le parking aisé,
  • l'accès aux personnes handicapées,
  • le feu ouvert, la terrasse verdoyante avec jet d’eau,
  • une restauration selon des recettes anciennes et régionales,
  • l’accueil de visiteurs accompagnés de chiens,
  • une barre d’attache pour les chevaux des cavaliers,
  • et surtout un accueil convivial, typiquement wallon...

... font de cet endroit un but d'excursion idéal pour le weekend !

developpement commente copie


D'autant que de nombreuses manifestations temporaires ponctuent et rythment l'année !

En semaine, des visites pour groupes peuvent être également organisées.

L'asbl met également des locaux à votre disposition, pour réunions d'affaires ou de famille, petites fêtes, etc. dans un cadre authentique et prestigieux qui lui vaut des milliers de visiteurs par an et une très forte médiatisation TV, radio, presse écrite. 

Par ailleurs, la Ferme castrale est l'un des 13 sites patrimoniaux mis en valeur dans la région Hesbaye-Meuse par des dessinateurs de bande dessinée.

2011 Panneau Jean Luc Delva

Un panneau installé dans l'angle de la tour cornière, chaussée Freddy Terwagne, 132a, présente l'oeuvre de Jean-Luc Delvaux représentant l'entrée nord de la ferme, la tour du XIIe siècle du château et la façade est de celui-ci, agrémentée de personnages des années 1920 : paysans avec leur charrette de foin et nobles avec leur voiture automobile conduite par un chauffeur en uniforme.
Sans aller jusqu'à parler de retour aux sources, il est amusant de noter que Jean-Luc Delvaux, né à Engis en 1970, a vécu à Hermalle, pas très loin de la ferme et que sa parentèle y demeure toujours. Cet artiste est connu pour ses illustrations de voitures, ses ambiances policières et ses albums Le Marquis et Les Aventures de Jacques Gipar.

C’est de ce lieu touristique et culturel qu'est la Ferme, où se trouvent aussi des arbres remarquables protégés par la Région wallonne (dont un séquoia dendron giganteum, que vous partez en promenade libre à travers bois et champs, ou en balades guidées « Nature gourmande ».
C’est de là que vous explorez le village vers l’est pour découvrir la Maison de la Héna (classée) et l’une des bornes historiques de limite Hermalle-Clermont, ou vers l’ouest pour arpenter le Thier d’Olne (désormais classé site historique) qui domine la ferme de Hottine (XVIIIe s.), en bord de Meuse, face à la belle Abbaye de Flône dont elle dépendait.

Un plan légendé du village est à votre disposition au bureau d'accueil du Syndicat d'initiative.


 

Témoignages :

Au mois de juillet, nous avons eu le plaisir de visiter la ferme castrale de Hermalle-sous-huy.  Cela restera pour nous un très beau souvenir de vacances grâce à l'accueil chaleureux et compétent que nous y avons reçu. La visite du musée de la gastronomie nous a à la fois passionés et amusés.  Nous avons aussi beaucoup apprécié le choix de livres disponibles dans la bouquinerie et l'originalité de la brocante dont nous avons ramené une lanterne introuvable ailleurs. (…)
Une excursion à conseiller et même à refaire.  Merci à tous.

Fabienne et Gérard Warnotte, 29 aout 2011

Ce petit mail pour vous féliciter encore pour la très belle exposition «Emballez, c'est pesé». Mon mari et moi, nous pouvons sans crainte vous dire que nous n'avons jamais assisté à une exposition aussi bien commentée, hyper didactique, notre intérêt a sans cesse été captivé, nous espérons que vous nous ferez encore vivre de très bons moments avec d'autres expositions tout aussi formidables.  Encore merci !!!

Françoise Quivy, décembre 2012

Quelle belle initiative. La photographie est véritablement une traversée et une capture du temps.  Grâce à elle, celui-ci a enfin une mémoire. Merci de nous le rappeler.

Alain Gérard Krupa, Dir. Secteur des Musées et Expositions de la Province, mars 2013 (expo Le petit oiseau est sorti du Musée postes restantes)

Remarquable rétrspective. Des documents rarissimes et de très haute qualité… Un grand merci pour cette magnifique découverte (…)

Pascal Gérard, Cambrai, avril 2013 (expo Le petit oiseau est sorti)

Enfin ! un daguerréotype vu en direct, et non une photo de daguerréotype… Un beau voyage dans le monde de la prise de vue, de la recherche… de la saisir du réel donnant lieu à tant de résultats irréels… (…) P.S. La photo 01712D0187 prend ici tout son relief !

Jean-Luc, Hermalle-sous-Huy, avril 2013 (expo Le petit oiseau est sorti)

Cet accueil, ces commentaires judicieux émis de vive voix sont tellement plus enrichissants que les casques dont on est affublé dans les grands musées.  Merci et félicitations.

[illisible], avril 2014 (expo Cristallerie impériale de Vonêche)

Bravo Nicole pour cette magnifique visite qui nous a permis de découvrir une collection que nous ne connaissions pas.  Merci pour votre érudition.

Le cours d'antiquaires de Mme Rysick,
Institut d'Enseignement de Promotion Sociale - Fléron
avril 2014 (expo Cristallerie impériale de Vonêche)

Très belle exposition commentée par une personne très intéressante qui nous a appris beaucoup de choses sur l'histoire du verre.  Nous avons beaucoup apprécié cette collection Vonêche.

Marc et Pascaline Delencre, Wasquehal près de Lille (France)
avril 2014 (expo Cristallerie impériale de Vonêche)

Magnifique visite ! Madame nous a fasciné par son savoir. Nous repartons enchantés.

E. Nymen / Welkenraedt - Blasser / Frankfort (D)
avril 2014 (expo Cristallerie impériale de Vonêche)