Ine plèce di cultûre po lès tourisses èt lès glots : li « Ferme castrale »

vî cinse di tchèstê di Hèrmåle-dizos-Hu, avou sès deûs mûzèyes, on martchî d' boukins, ine taviène po magnî sorlon lès vîlès r'cètes dè payis, ine dès pus grandes bibiliothéques d'Eûrope po l'fène couhène, tot-plin d'abèyistés, divins on site dès XVIIe et XVIIIe siékes.

Acomptez :

ardoise fin annee wa

Nosse programe

2017

èst so l' waibe :

Ajènda


Biographies, ustensiles, produits alimentaires, cuisine, littérature culinaire…
lisez les articles de fond de la bibliothèque de la gourmandise, abondamment illustrés !


À cwè k' ça chèv di fé raviker l'istwère ?

Come c’èst åhèye di raconter l’ vèye d’ine assôciåcion ! Po l’i nosse, avou cwate dåtes : 1993, 2003, 2013 èt 2015, oûy…

1993, c’èst cwan li Rawète èst v’ni å monde, ine assôciåcion qu’ lès payîzans qui ont tchoûkî à s’ fé crèver divins l’cinse di tchèstê di Hèrmåle n’achîrît pas poulu préveûr, pas pus qu’ cist-èfant qui n’èst nin volou, ci hoult qui è-st-arivé lontins après lès-ôtes.
Ine rawète po såver èt mète è valeûr treûs sôrs di påtrimwinne : qui n’ bodje nin (li cinse dèl tchèstê), qui pout bodjer (lès bès-afères èt lès paîs scrits) èt qui n’èst nin fêt d’ matiére mins d’ acostumance (lès vîs ricètes po l’ couhène).
Rin qu’ ça ! On veût foû mèzeûre adon ! On èst plin a make di cisse fwèce qui vint d’ l’èbalemint èt d’ l’ vol’té. On a kimincé à rinover l’ cinse, on a crèyé ine plèce po l’akeüy avou l’ taviène, èt pwis l’mûseye èt l’ bibiliyothéke dèl Goûrmandîse, èt co dès porminådes guidèyes po dihovrî lès plantes qu'on trove dè long dès pazês, so lès hoûrlês, divins nos prés èt nos bwès èt qui ont stu ûzées divins l' tins come lègumes ou fruts. Po lès finances, on èsteût so l’ bate dè rèzeû.

2003, c’èst ine ric’nohance.
Oh nin po l’ovrèdje acompli, nenni, mins pace qu’on èst divins lès normes d’ l’ An’ministråcion : on d’vint Sindicat d' Avizance pace qu’on a ine pèrmanence, qu’on rac’sègne lès-cis qui qwèrèt à savou, qu’on akeûye lès djins pus d’100 djoûs po l’ an èt minimum 4 eûres po chakeun’ d’ cès djoûs, èt qu’on èst drovi cwan lès djins sont è vacances – c’ qui vout dîre qu’on en a nin des vacances mins qu’on pout aveûr on subsîde di 380 €/an. Ine mane dè cîr ! Todi so l’ bate dè rèzeû, on continouwe à ovrer so l’ bâtisse èt on dimande si class’mint, on crèye li Mûsêye Postes restantes, dès fôrmacions soc ès plantes savådjes qu’on pout magnî, on rimonte dès espôsicions, on fêt dès ricwèrèdjes èt on oûveûre avou d’ôts institûcions…

2013, on a 20 ans, on èst adule !  Anfin, i parèt… On èst todi ossi bons à loyî mins la fwèce a diminouwé avou l’adje èt on a dû trovî dès ôtes bonnasses po fé avou. Èt todi èsse so l’ bate dè rèzeû, c’èst èsquintant ot’tant qu’ risquant ; on åreût mèzåhe di pus d’ viziteûs po aveût pu d’ pognon, po poleûr bin ateûter li lodjî dèl cinse…
Portant nos-èstans bin k’nohous sûvant onk : « i gn-a tot tins vosses annonces divins lès gazètes ». Sorlon dès ôtes qui nos dihovrèt po l’ waibe, on l’èst nin assez « kimint s’ fêt-il qu’on parole si pô d’ vos ? » Bin, c’èst simpe : on n’ li påye nin, li pub, pusk’on èst strindou ! Èt les gazètes nåcionåles fêt c’ qui volèt avou les « communiqués de presse ».
Èt pwis i gn-a ine ôte fatigue qui vint d’ cès étèrnèles arinnes « à cwé ça chèv, l’istwére ? » « à cwé ça vos chèv di fé tot ça ? ». Ça nos ramonne à nos crèyinces èt à nos prôpes kèstions. Kimint fé po convinke lès djins di chal qui l’ påtrimwinne, c’èst ine saqwè d’ onsècant ? Kimint fé po qu’i n’ cropèt pus èl coulêye mins div’nèt djintis ? Po qu’on n’ seûye pus dilouhî les djoûs où on n’a vèyou qu’ deûs viziteûs al cinse èt qu’on a djouwé à l’ pitit bonome pindou po touwer l’ tins…

C’èst sûr, ça nos a sûr fêt plêzîr del fé, èt c’est dèdja ça d' gangnî ca n' a ki l' bin k' on s' fêt. C’èst sûr, Lidje ni s' a nin fêt so on djoû èt l’ cinse èst là dispoy treûs siékes. Mins po kibins d’ tins co ? Èt po qui ?  Po vos ?

È 2004 Guy Lemaire a scrî : « Est-ce qu'un jour un pouvoir public digne de ce nom décidera d'investir le million d'€ qui devrait suffire à donner à ce lieu exceptionnel – tant par son cadre que, surtout, par son concept – les conditions d'accueil et de fonctionnement qu'il justifie pleinement ? »

Ci djoû-là, i s’ fêt atinde. Gn-årè pus vite on tram à Lîdje qu’on million à Hèrmålle…

Nicole Hanot, li 14 di may 2015
publiyî è rfondu po Lucyin Mahin divins Li Rantoele gazete n° 74 (esté 2015)